Avril 2016: Le 4e trimestre

La plupart des femmes se préparent mentalement et physiquement à la grossesse et à l’accouchement, mais nous oublions souvent la période post-partum, ou comme j’aime l’appeler: le 4e trimestre. Cette période est ultra importante pour la santé émotive et physique de maman, la mise en place de l’allaitement, la création du lien d’attachement et les ajustements de la famille au nouveau venu. Le 4e trimestre durent habituellement environ 3 mois mais est très variable d’une femme à l’autre et d’une grossesse à l’autre.

Ce guide a été créé pour mettre toutes le chances de votre côté avec des méthodes préventives. Quelques problèmes courants du 4e trimestre sont la fatigue extrême, l’anémie, la douleur, les problèmes d’allaitement et la dépression post-partum. Si vous reconnaissez ces symptômes, il faut demander l’aide d’un professionnel de la santé.

L’alimentation est votre première méthode de prévention. Des aliments sains et faciles à digérer vous aideront à récupérer de l’énergie. Demander à votre entourage de vous amener de bons plats faits maison, ce ne sera pas de trop! Si vous avez rempli le congélateur, avant l’arrivée de bébé, c’est encore mieux! L’allaitement seul peut brûler jusqu’à 500 calories par jour, donc ne vous privez surtout pas!

Vous avez toutes entendu la phrase « Dormir quand bébé dort!«  Cela peut sembler difficile pour certaines d’entre vous qui ont du mal à s’endormir, mais le temps passé au lit à relaxer n’est pas inutile! Les femmes du 21e siècle ont été inculquée avec un besoin d’efficacité qui doit être totalement mis de côté pendant le 4e trimestre. Si vous n’avez pas de famille pour vous aider avec les corvées quotidiennes, les relevailles deviennent un service essentiel! Plus la qualité du sommeil augmente pour TOUS les membres de la famille, plus il est facile de créer une routine familiale d’entraide. Pour certaines famille cela veut dire co-dodo, pour d’autres cela veut dire de dormir séparément pour quelque temps!

Pendant la grossesse, votre colonne vertébrale et vos tissus mous vivent un des plus gros changements de leur vie. Ils ont 9 mois pour s’adapter à la prise de poids et à la nouvelle physiologie avec bébé. La deuxième partie de ce changement est le retour vers la physiologie sans bébé; elle se fait beaucoup plus rapidement, le poids du bébé ayant disparu et en rajoutant toutes les nouvelles postures de la vie de maman. Plusieurs symptômes comme les maux de tête, la douleur au cou, la douleur dorsale et aux épaules, les douleurs ou engourdissements dans les mains, le reflux et la constipation sont dus au stress de ce changement rapide.  

Plusieurs professionnels peuvent aider votre corps à s’adapter à ces changements.

  • La chiropratique a pour but de réaligner le bassin et la colonne vertébrale, ce qui diminue le stress sur le système nerveux. Le besoin est accru lors d’un accouchement plus difficile avec déchirure du périnée et lors des premières semaines d’allaitement qui peuvent créer des tension dans le cou et le haut du dos. Le transport de bébé dans la coquille peut aussi être très difficile sur le dos de maman!
  • L’acuponcture vise le support de la guérison des tissus qui ont été touchés par l’accouchement. Que ce soit un accouchement vaginal ou un césarienne, une grande quantité d’énergie est nécessaire pour la guérison des tissus. L’acuponcture sera un atout pour vous aider à retrouver votre équilibre énergétique.
  • L’ostéopathie a pour but de rééquilibrer les tensions dans les tissus, d’optimiser l’apport sanguin et l’influx nerveux dans différents organes. Cette thérapie pourra aider plusieurs symptômes mentionnés ci-haut et ainsi vous rendre plus confortable.
  • La kinésiologie est méconnue, mais nécessaire! Plusieurs femmes veulent retrouver la forme rapidement après l’arrivée de bébé et se causent plus de tort que de bien! Il est important de faire votre retour au sport avec un ou une professionnelle qualifiée. Ceci vous aidera à protéger votre périnée tout en retrouvant votre niveau d’énergie.
  • La physiothérapie spécialisée en réadaptation du périnée est un choix judicieux lors d’incontinence urinaire ou fécale, de douleurs lors des relations sexuelles ou d’inconforts dans la région pelvienne. Sachez que ces symptômes peuvent être normaux pendant le 4e trimestre mais devraient se dissiper.      

Femme post partum

Nous avons abordé surtout le côté physique du 4e trimestre mais il ne faut surtout pas oublier le côté psychologique. De façon préventive, des activités avec d’autres mamans peuvent aider à diminuer le sentiment d’isolation que vous pouvez ressentir. Si vous ressentez une détresse, n’hésites pas à faire appel à un ou une psychologue ou sexologue qui pourrait vous outiller. Tous ces professionnels sont formés pour vous appuyer pendant votre 4e trimestre, n’hésitez pas à demander de l’aide!