Courir ou ne pas courir?

Un article juste à temps pour la Course Champfleury 2014!

http://www.champfleury.qc.ca/

La course à pied est un sport qui est en montée fulgurante au Québec et les événements de course à pied se multiplient. Ce sport crée un sentiment d’appartenance et d’accomplissement etcette discipline, coûtant très peu, est accessible à tous. Un des facteurs majeurs de cette ascencion est en grande partie relié à la prise de conscience de la population de l’importance de l’activité physique. Tous ces facteurs créent un intérêt pour les plus jeunes et les plus vieux, des plus athlétiques aux débutants.

 Il y a cependant un envers à la médaille; environ 50% des gens qui commencent la course à pieds se blessent. Cette tendance est clairement visible dans nos cliniques chiropratiques; nous n’avons jamais vu autant de blessures reliées à la course à pied!! Malheureusement, l’intensité et la préparation à la course à pied sont souvent sous-estimées par les débutants. Un système musculo-squelettique qui n’est pas prêt à endurer les impacts articulaires de la course peut s’endomager rapidement. Voici un aperçu des points à vérifier avant de commencer un entraînement en course à pied :

          Un surplus de poids : On le sait, ici c’est un peu ironique; vous voulez perdre du poids en courant! L’initiative est excellente, par contre gardez quelques directives en tête. Pour un surplus de poids très élevé, commencez avec la marche rapide, la natation ou l’elliptique avant d’en arriver à la course. Cela vous permettra de perdre de la masse grasse avant de mettre vos articulations à risque à la course. Pour un léger surplus de poids, commencez en douceur avec des intervalles de marche et de course qui augmenteront en intensité graduellement.

          Votre dos : occupez-vous des inconforts ou douleur que vous ressentez dans le dos ou le cou avant le début d’un entraînement à la course. Votre chiropraticien vous aidera à déterminer si la course peut être entreprise en même temps qu’un traitement ou s’il vaut mieux attendre de régler le problème avant d’entreprendre la course. Si vous avez des problèmes au niveau de vos vertèbres, la course risque d’aggraver votre condition à court terme, avant que l’impact positif à long terme se fasse ressentir. C’est pour cela qu’il est idéal d’avoir un suivi chiropratique pendant les premières semaines de la pratique de la course à pied.

          Vos hanches, genoux, chevilles : toute blessure qui a laissé des séquelles au niveau de vos articulations devrait être évaluée avant de débuter ce sport. Le but ici n’est pas de vous empêcher de courir, mais de vous donner tous les outils nécessaires pour que la course puisse se faire de façon sécuritaire et agréable. Ces récentes ou vieilles blessures pourraient avoir besoin de support ligamentaire (taping), d’étirements musculaires spécifiques, de mobilisations ou d’ajustements, de contrôle de l’inflammation, de travail en proprioception et de stabilisation musculaire pendant la période d’initiation à la course.

          Votre posture : même si vous n’avez aucune douleur et que vous voulez simplement vous remettre en forme à l’aide de la course à pied, un examen postural est de mise. Un débalancement postural peut être complètement asymptomatique mais, suite à la course, il peut entraîner des douleurs. Lors de la course, la mise en tension articulaire augmente beaucoup comparée à la marche et nos autres activités quotidiennes. C’est-à-dire que vous risquez de blesser les articulations autoportantes, celle qui supporte notre poids corporel. Les exemples d’anomalies posturales sont multiples et toutes devraient être évaluées : le bas du dos très creux, le thorax arrondi, les épaules rentrées et la tête en avant du tronc, les hanches qui ne sont pas de la même hauteur, une longueur de jambes inégale, les genoux rentrés vers l’intérieur ou tournés vers l’extérieur, les pieds plats, etc. Le but, encore une fois, est de vous donner les outils nécessaires pour entretenir votre posture et l’améliorer pour que la course puisse être agréable et sécuritaire. 

La course est un sport avec un potentiel énorme. Les gens qui l’ont incorporé graduellement et avec l’aide d’un professionnel de la santé qui s’occupe de leur système musculo-squelettique peuvent être fiers de courir jusqu’à un âge très avancé. Votre chiropraticien a le même but que vous; réussir à faire de la course un sport à long-terme, vers une santé à long-terme. En équipe, il travaillera avec vous pour que votre corps suive le pas!